Uniformisation de l'étiquetage des produits chimiques selon les normes européennes SGH

Que signifie le ‘Système Général Harmonisé de classification et d’étiquetage des produits chimiques’ (SGH) pour les sociétés européennes du secteur chimique ?

Parce qu’il existe différents systèmes régionaux pour classifier et étiqueter les produits chimiques pour le commerce et le transport, les sociétés chimiques doivent par secteur adapter leur étiquetage afin d’éviter les amendes et l’embargo. Par conséquent un produit considéré comme ‘extrêmement toxique’ aux USA est considéré comme ‘légèrement toxique’ en Europe.symboles SGH

La norme européenne doit aboutir à ce que tous les produits chimiques soient identifiés, classifiés et étiquetés de la même manière dans le monde entier. L’introduction de cette nouvelle norme diffère sur le plan mondial d’un pays à l’autre. Aussi selon le type de produit, la date de la mise en application est différente. Ce qui implique que pour certains produits la norme SGH est déjà d’application depuis le 1er décembre 2010.

L’introduction européenne du SGH signifiait que les systèmes d’étiquetage des sociétés chimiques en Europe devaient subir les modifications suivantes: 
 

  • Les indications Hazard & Precautionary (respectivement indications de danger et mesures de précaution) selon la nouvelle norme SGH (Règlement 1272/2008 (CLP)) remplacent les indications Risk & Safety de la Directive sur les substances (Directive 67/548 (DSD) et 1999/45 (DPD)).
  • La nouvelle loi exige des dimensions minimales d’étiquette avec pictogramme par rapport au contenu de l’emballage.
  • La norme EU SGH introduit les mentions d'avertissement 'danger' pour la catégorie la plus dangereuse d’une classe et 'warning' pour la catégorie la moins dangereuse de cette même classe.
  • Les anciens pictogrammes avec fond orange sont remplacés par de nouveaux dans un losange rouge. Il n’est plus autorisé d’utiliser des losanges noirs ou de laisser vide des losanges rouges préimprimés.

Ce qui implique que les imprimantes à étiquettes doivent pouvoir produire des étiquettes à 2 couleurs ou que des étiquettes préimprimées avec des losanges rouges devront être présentes sur les imprimantes. Etant donné que les étiquettes sont soumises à des environnements très agressifs tout en devant toujours rester lisibles, l’impression thermique reste la technologie la plus recommandée, même si l’impression multicolore ne fait pas partie des fonctions standards de l’impression thermique.

Comment quand même proposer une étiquette bicolore? Besoin de conseil, software et hardware? PHI DATA propose une solution pour tous types de formats d’étiquettes qui répond à la norme européenne SGH.
Contactez nous maintenant (0495/30.62.47 ou rvc@phidata.be) pour plus d’informations ou une entrevue sans engagement.

Regardez notre video sur PHIDATA TUBE