Retour au filtre

CHU Liège - PHI DATA équipe les laboratoires du CHU de Liège d’un système de monitoring de la température

Le CHU de Liège a signé un contrat avec PHI DATA, spécialiste de l'identification et de la localisation CHU de Liègeautomatique. L'hôpital, qui est lié à l'Université de Liège, fait appel à PHI DATA pour le monitoring de la température des réfri-gérateurs, congélateurs et réservoirs de ses laboratoires. Le projet sera prochainement étendu avec un système intelligent de contrôle de la température des conteneurs pour échantillons de laboratoire. Même lors des transports, lorsque les conteneurs se trouvent hors de portée du réseau Wi-Fi de l'hôpital, leur température sera surveillée. Le CHU envisage également la mise en place d'un système d'alarme avec des possibilités de localisation.

En 2011, le CHU – Centre hospi-talier universitaire – de Liège s’est mis à la recherche d’un partenaire prenant en charge la livraison, l’implémentation et le suivi d'un système centralisé de monitoring de la température. Objectif: contrôler la température des chambres froides, des réfrigérateurs, des congélateurs et des incubateurs dans les différents laboratoires de l'hôpital. Le système devait satisfaire à de nombreuses conditions: le logiciel de gestion devait être en mesure d'analyser les résultats et, si nécessaire, d'informer les responsables via SMS, e-mail, etc. La température devait être surveillée sur une base régulière, et ce par différentes personnes ayant des rôles très divers.

C’est après avoir comparé une dizaine d’acteurs sur ce marché que le CHU a opté pour PHI DATA qui avait proposé de travailler avec des balises AeroScout, le leader dans le domaine du contrôle et du monitoring via Wi-Fi. Wim Verduyn, Senior Key Ac-count Manager chez PHI DATA, explique : "Le principal défi était lié aux réseaux Wi-Fi. Il y en avait deux – l’un appartenant à l’hôpital et l’autre à l’Université de Liège – mais aucun ne semblait pouvoir prendre en charge les balises. L’hôpital a donc décidé d’implémenter un nouveau réseau Wi-Fi Aerohive et, vu l’urgence, nous avons conseillé de commencer l’implémentation dans les labos. Nous avons ainsi pu avancer rapidement, et munir de balises 273 enceintes réfrigérantes et incubateurs dans les 47 laboratoires."

Au vu des résultats positifs de cette première implémentation, le CHU de Liège envisage une extension du projet avec l’aide de PHI DATA. Les conteneurs qui renferment les échantillons seront également surveillés à l’aide de balises, même pendant le transport. Les balises disposeront d’une mémoire et pourront déclencher une alarme si la température dépasse un certain seuil. Le monitoring sera donc également possible en l’absence de signal Wi-Fi. Ensuite, le CHU pense à installer un système d'alarme afin de protéger son personnel et ses équipements. Certains employés et certaines issues de l’hôpital disposeront d’un « bouton d'alarme » muni d’un système de localisation qui sera actionnable en cas de danger.

“En milieu hospitalier, nous devons appliquer les normes les plus strictes en matière de con-trôle de qualité et de sécurité. Pour ce projet, c’est avant tout l’ouverture de la solution proposée par PHI DATA qui nous a séduits,” explique Philippe Calmant du CHU de Liège. “Elle se greffe sur notre système Wi-Fi existant et peut, si nous le souhaitons, être enrichie avec de nouvelles fonctionnalités. La flexibilité et la modularité de la solution mais aussi l’approche professionnelle de PHI DATA nous ont permis d’obtenir rapidement un système de monitoring couvrant l’ensemble de nos campus, relativement éloignés géographiquement.”

Télécharger en PDF