Retour au filtre

Un vaste project RFID pour Fabricom pour une gestion de matériaux plus efficace

Fabricom, spécialiste des installations et services techniques novateurs dans le secteur énergétique, a conclu Cofely Fabricomun contrat d’une valeur de près d’un million d’Euros avec Quentris qui porte sur l’équipement de tags RFID sur 92.000 pièces d’équipement et de matériel. En simplifiant de la sorte la gestion de ses équipements, Fabricom aura une vision en temps réel de son stock et de ses flux d’entrées et de sorties de ses matériels. Pour l’implémentation de ces tags RFID, Quentris fera appel à PHI DATA, spécialiste des technologies innovantes notamment dans les domaines de l’identification et de la traçabilité des produits. Le déploiement à telle échelle d’un projet RFID est une première en Belgique.

Besoin d’automatisation

Une dizaine de sites de Fabricom livrent des équipements et des matériaux à des centaines de chantiers répartis sur l’ensemble du territoire belge. La gestion de ces 92.000 pièces n’étant jusqu’à présent pas automatisée, Fabricom était à la recherche d’une solution permettant une identification, un suivi et une traçabilité précis pour l’entrée et la sortie de ces pièces sur les chantiers, ainsi qu’une réduction des saisies manuelles et des marges d’erreur. Avec ce projet RFID, Fabricom a pour objectif d’améliorer les processus internes, et d’ainsi offrir de nouveaux avantages à ses clients. Pour l’exécution du projet, l’entreprise fera appel à sa filiale Quentris et au spécialiste de l’auto-ID PHI DATA. Ce dernier sera responsable de l’implémentation des tags RFID (Radio Frequency Identification) et des systèmes de lecture, tels que les terminaux mobiles et leur interface utilisateur. En tant que gestionnaire du projet, Quentris prendra en charge l’intégration au système ERP de Quentris (SAP) pour le traitement des données ainsi que l’implémentation d’un nouveau réseau sans fil Cisco.

Une solution RFID robuste

Vu les conditions extrêmes auxquelles sont souvent exposés les équipements de Fabricom, l’entreprise a opté pour une identification par technologie radio. Après plusieurs ‘stress tests’, les tags RFID appropriés ont été sélectionnés. Ceux-ci peuvent être placés facilement sur des échelles, des équipements de levage et de manutention, des postes de soudure, des générateurs, etc. et rester en place toute la durée de vie du matériel.

“Dans une première phase, toutes les pièces seront équipées de tags RFID. Grâce à la connexion au système ERP, Fabricom pourra facilement suivre les commandes et gérer le matériel. Graduellement, le système peut évoluer vers un environnement RFID actif, dans lequel le matériel est suivi du début à la fin. Ce faisant, les chantiers et les coûts s’y afférant pourront par exemple être mieux analysés, les processus pourront être accélérés et l’inspection du matériel pourra être rationalisée. Dès que des réseaux Wi-Fi seront disponibles sur les chantiers, le matériel sera encore plus facile à localiser,” précise Erik Cotman, Business Development Manager chez PHI DATA.

“Avec ce projet, nous démontrons clairement que l’innovation est également une priorité interne pour Fabricom. En améliorant nos propres processus, nous offrons en outre un avantage supplémentaire à nos clients. Ce projet est un investissement pour améliorer notre service aux clients. Nos exigences sont donc très élevées en ce qui concerne la durabilité des tags, le traitement des données, la convivialité de l’interface et l’intégration à SAP. Quentris, dans son rôle de gestionnaire de projet, et PHI DATA ont mobilisé leurs connaissances communes pour répondre à nos besoins,” ajoute Luc Masquelin, Operations Support Services Manager chez Fabricom.

Jan Lamaire, General Manager de Quentris : “Quentris et PHI DATA ont déjà fréquemment collaboré par le passé. Cependant, c’est la première fois que nous travaillons un projet d’une telle ampleur. Un projet RFID de près de 100.000 pièces, c’est du jamais vu en Belgique. Nous espérons que ce tour de force sera le début d’une collaboration stratégique, d’autant plus que nous constatons que la demande pour de telles solutions RFID augmente. Avec PHI DATA, nous sommes en mesure d’y répondre avec un ensemble complet de solutions.”

En septembre 2010, Quentris et PHI DATA ont commencé la phase  pilote. Le déploiement a débuté en janvier 2011. 

 

Ce projet est également présenté sur le site web de NordicID (Anglais).

 

Regardez la vidéo:

Télécharger en PDF