fbpx

Solution d’identification et d’étiquetage pour optimiser la micropropagation in vitro du CRA-W

Le CRA-W (Centre wallon de Recherches agronomiques) joue un rôle-clé dans le développement durable du secteur agro-alimentaire en Wallonie. Le centre mène en permanence entre 100 et 120 projets de recherche dans les domaines de l’agriculture et l’élevage de précision, la gestion des risques et l’amélioration de la connaissance des produits. Dans le cadre de l’agriculture, diverses recherches ont été menées sur la micropropagation in vitro. 1

La micropropagation in vitro est une biotechnologie végétale qui permet de cloner des plantes par diverses méthodes de culture de cellules, tissus et organes. Elle fait appel à de nombreuses exigences en matière d’explants, d’asepsie, de milieu de culture, de récipients de croissance et de contrôle des conditions macro et micro-environnementales en laboratoire et dans l’installation de culture.2

Traçabilité

Depuis plus de trente ans, le laboratoire in vitro du CRA-W mène de nombreuses expérimentations sur une grand diversité d’espèces et variétés végétales.  L’absence de système de traçabilité informatisé s’est révélé être une source de perte d’informations importantes, de risques d’erreurs dans l’étiquetage et de difficulté de suivi du stock existant.

Pour faire face à la complexité du fonctionnement pratique du laboratoire, le CRA-W a fait appel à PHI DATA, intégrateur de solutions ICT spécialisées, dans le but de développer un système automatisé et spécifique d’identification et d’étiquetage. La solution requise visait à standardiser le travail journalier de l’équipe technique, d’assurer une traçabilité de toutes les activités en les intégrant automatiquement dans une banque de données et, au travers de ce système, d’atteindre les objectifs de qualité en normes standardisées (ISO). En outre, la solution devait également fournir une image au jour le jour de l’ensemble des cultures présentes au laboratoire afin d’assurer une meilleure gestion des activités, permettre d’obtenir rapidement des informations sur l’historique d’une culture (responsable technique au fil des repiquages, milieux de cultures utilisés, mouvements des cultures…) afin de mieux interpréter les résultats observés et d’augmenter l’efficacité et les performances du laboratoire, d’obtenir une image fidèle des travaux réalisés au sein du laboratoire afin d’implémenter, notamment, des évaluations claires et, enfin, d’assurer le développement continu d’un système innovant de traçabilité des cultures in vitro.

Système codes-barres

Sur base de l’analyse des besoins spécifiques du CRA-W et après analyse informatique du processus de gestion des différents critères essentiels à l’optimisation du processus automatisé d’identification et d’étiquetage, PHI DATA a proposé une solution sur mesure. Celle-ci se compose de 6 postes de travail équipés chacun d’un terminal portable sur lequel est installée une application mobile et d’une imprimante avec pré-décolleur d’étiquettes. Un PC centralisé, sur lequel sont installées l’application serveur et la base de données retraçant toutes les activités, complète la solution.

L’application repose sur la mise en place d’une solution d’identification et de lecture de code-barres permettant de tracer une plante contenue dans un container de culture depuis son introduction in vitro et tout au long des phases de micropropagation, jusqu’à son envoi chez les producteurs. Les informations récoltées au niveau des postes de travail sont transmises au PC centralisé où seront affichées les informations relatives à la gestion des stocks de culture, à l’historique amont-aval d’une culture, à la quantité de multiplication d’une bouteille d’origine, à la liste et au nombre de bouteilles dont la culture est arrivée à terme et, in fine, de pouvoir déterminer quels paramètres se sont avérés les plus favorables au développement d’une culture.

Réduction des erreurs et optimisation des processus

Aujourd’hui, ce système d’identification et d’étiquetage a été mis en place et permet de réduire les risques d’erreurs d’étiquetage de manière drastique (95%), de connaître le stock, le nombre de génération, etc. par une traçabilité complète et opérationnelle, d’évaluer les taux de contamination des cultures, d’assurer la gestion du personnel (suivi du nombre de boîtes traitées/jour), d’optimiser la gestion des achats en ayant une meilleure connaissance de la quantité de travail réalisable sur une période donnée et de répondre aux exigences de l’AFSCA en matière d’origine et de traçabilité des cultures, notamment lors d’exportation des plantes vers les clients spécialisés, en général des pépiniéristes.

Pascal Geerts, attaché scientifique du CRA-W, conclut que « ce système d’identification et d’étiquetage est un système relativement avancé qui permet une simplification pour les laboratoires qui sont en simple production. » Il rajoute que le système est très fonctionnel pour la gestion de la multiplication en laboratoire et que dans le futur, la traçabilité pourrait encore être améliorée en amont, au niveau de la préparation des milieux de culture et en aval, au niveau du stockage dans les serres.

Références :

  1. CRA-W, http://www.cra.wallonie.be/fr/cra-w, date de consultation 25 août 2019
  2. Loberant B. et Altman A. Micropropagation of Plants. Encyclopedia of Industrial Biotechnology: Bioprocess, Bioseparation, and Cell Technology 2010 – https://doi.org/10.1002/9780470054581.eib442

Partager ce cas

Voir nos solutions services & utilités

Newsletter

Se tenir au courant des nouvelles applications

Plus d'infos sur nos cas ?

Si c’est le cas, n’hésitez pas à contacter l’expert Kurt sans engagement.

Remplissez le formulaire de contact ou envoyez un e-mail à info@phidata.be.